Le portage physiologique

 

Aujourd’hui dans le cadre de l’ASPPNN j’ai envie de vous parler du portage physiologique. Pourquoi ? Tout simplement parce que lors de la formation de base avec les sages-femmes, on nous sensibilise au respect de la physiologie du nouveau-né, ce qui a résonné en moi, étant adepte du portage en écharpe et également monitrice de portage…

Le portage physiologique c’est quoi ? Simplement le fait de porter son bébé en respectant sa physiologie, ou autrement dit sa posture naturelle. Celle d’un nouveau-né est donc la position qu’il avait dans le ventre de sa maman : le dos arrondi et les jambes recroquevillées vers son ventre. On peut porter de manière physiologique simplement dans les bras, en mettant une main sous les fesses du bébé et en l’accroupissant contre soi. Mais on peut aussi porter son bébé en écharpe.

Pour porter en écharpe (ou porte-bébé) de manière physiologique, il y a quelques règles de base à respecter :

  • Le bébé doit être en position accroupie (donc les genoux plus hauts que les fesses)
  • Son dos doit être arrondi
  • Un serrage zone par zone
  • Il doit être en suspension (comme dans un hamac)
  • Le bébé ne doit pas être tourné face au monde
  • Le bébé doit pouvoir s’accrocher

A la naissance, le bébé n’a pas de musculature dans le dos, il est donc important de suppléer à cette musculature lorsque l’on utilise un moyen de portage. L’écharpe ou le sling sont les plus adaptés aux nouveaux-nés, leur nouage permettant de faire un serrage précis dans le dos du bébé. Dans un porte bébé, il n’y aura pas ce serrage et l’enfant va se tasser au fond de la poche. On conseille les porte-bébés pour des enfants un peu plus grands.

Porter son bébé a de nombreux avantages au quotidien :

  • Le bébé va se sentir contenu et va retrouver les bruits familiers du ventre de sa maman, ce qui va le rassurer et le calmer
  • Cela soutient les fonctions vitales du bébé (réguler la température du bébé, massage de ce qui stimulera les fonctions digestives, et réduira les coliques, stimule la lactation)
  • Le porteur aura les mains libres pour faire autre chose (s’occuper des grands frères/sœurs par exemple, ou faire à manger)
  • Le bébé va plus vite s’adapter au rythme jour/nuit
  • Cela va permettre de créer un lien fort entre le porteur et le porté (avec le papa notamment, ou avec la maman lorsqu’il y a eu une séparation à la naissance)

Pour terminer, je conseille à tous les parents désirant s’initier au portage en écharpe de se tourner vers une monitrice de portage formée, qui pourra leur apprendre à nouer une écharpe, leur prodiguer de nombreux autres précieux conseils, et trouver le moyen de portage adapté à chaque couple porteur/porté.

Anne-Rachel Oberson